La transformation numérique

C’est parti pour un nouvel article, les chats.

Cette fois, on va parler de transformation digitale des entreprises.


“Digital… Ce n’est même pas français !”

Alors, on va se calmer tout de suite, le terme digital a bien entendu une racine américaine mais le mot est maintenant repris par le Larousse comme synonyme de numérique.

On peut continuer ? Merci.


Transformation digitale, disais-je.

Beaucoup en parlent mais l’interprétation diffère souvent.

Pour être certain que l’on parte tous du même postulat, nous pouvons premièrement exprimer ce que la transformation digitale n’est pas : la digitalisation.


La digitalisation est le fait de rendre digital une chose ou un processus existant (oui, je ne suis pas d’accord avec Gartner… Cela arrive à des gens très bien).


Le concept de transformation digitale implique l’apparition de processus nouveaux communément à forte valeur ajoutée. Ceci grâce aux outils du monde numérique. De nouvelles façons de travailler qui ne pourraient exister (ou difficilement exister) sans l’usage de nos merveilleuses machines électroniques -et l’ingénierie logicielle qui va avec-.

Ok, petit entraînement :


“Mon formulaire d’évaluation est maintenant au format Word.”


Digitalisation ou transformation digitale ?

Digitalisation évidemment :)


“Je réserve mon taxi en ligne, je peux suivre ses déplacements jusqu'à son arrivée et je ne dois pas m’encombrer d’argent liquide.”


A votre avis ? C’est bien de la transformation digitale, exact.

Ce modèle (incarné par Uber) dispose d’une telle valeur ajoutée par rapport à l’ancien fonctionnement (les taxis traditionnels) qu’il l’a d’ailleurs “disrupté”. Bon, après, la Covid-19 a disrupté le disrupteur mais c’est une autre histoire…


“Ok👌, Christophe, on voit exactement ce que c’est.”

Cool, passons à 2021 maintenant…

Que devraient être les deux grands axes de préoccupation d’une entreprise en cette période ?


La flexibilité et la résilience.

Pas la peine de vous faire un dessin, la pandémie a mis en avant les forces nécessaires à une entreprise moderne. Aujourd'hui plus que jamais, elle se doit d’être agile et d’embrasser les changements de contexte. Sinon, l’arrivée de nouveaux paradigmes finit par la briser.


Moins les collaborateurs passent du temps sur les choses répétitives, plus l’entreprise est fluide et rapide, plus les cerveaux sont disponibles pour faire face à une situation nouvelle.


Souvenez-vous-en la prochaine fois que vous entendrez ce tout nouveau collaborateur s’écrier :

“What ? On doit encoder deux fois le nom des clients dans deux applications différentes ?”

Globalement, tout ce qui peut être automatisé doit être automatisé.

C’est ce que l’on nomme “l’hyper-automation”. En plus, cela évite pas mal de stress et augmente la productivité générale.


L’humain.


Le mot tarte à la crème… Je sais.

Et c’est pourtant la clé.


Vous avez sans doute déjà entendu des témoignages similaires :

“Je suis au bout du rouleau, l’app est trop lente.” - Un collaborateur

“Pourquoi l’application ne peut pas tourner sur mon iPhone ? Je suis en déplacement la plupart du temps…” - Un partenaire

“Quoi ? Je ne peux pas payer en ligne ?” - Un client


Une entreprise sans collaborateur n’est pas une entreprise fonctionnelle.

Une entreprise sans client ne peut vendre ses solutions et produits.

On a souvent tendance à oublier l’un des deux aspects de l’expérience utilisateur.

C’est pourquoi, il est important de nourrir le concept de “Total experience” (là, je suis d’accord avec Gartner) dans son entreprise : penser un service ou un produit depuis son origine (les collaborateurs) jusqu'à sa délivrance (aux clients). Tout cela en s’assurant du meilleur confort possible pour les différents intervenants.


Des méthodologies comme le Design Thinking et le Fantastic 4 aident les entreprises à prendre une vue d’hélicoptère et à mettre en place des solutions digitales tenant compte de l’ensemble des acteurs.


Des outils technologiques comme le cloud distribué (pour mettre à disposition les services informatiques à l’endroit géographique le plus optimal), la mobilité numérique (pour créer et délivrer ses produits/services sans plus aucune frontière) et l’intelligence artificielle sont les pierres angulaires d’une transformation digitale tournant autour de l’humain.


“C’est cool la transformation numérique !”


Quelques lecteurs de cet article vont peut-être retenir la notion de transformation digitale -et la partager à d’autres lors d’un e-apéro-, certains vont même comprendre l’absolue nécessité de l’appliquer à leur activité mais peu vont trouver l’énergie suffisante pour passer à la pratique. Souvenez-vous, les actions façonnent le monde. À vous de jouer !

Underside est spécialisée dans l'accompagnement à la transformation digitale des entreprises, c’est ici que cela se passe : https://www.underside.be/solutions

Belangrijke koppelingen
Identificatie van de behoeften en creatie van ideeën.
Oplossing voor schermbeheer op afstand.
Onze cloudback-upoplossing
Contact.

info@underside.be

+32 2 335 26 40

Ontwikkeling van digitale oplossingen.
Inzet van oplossingen, ondersteuning & onderhoud.
Onze opleidingen.
Content creatie en marketing ondersteuning.

Underside Data Privacy.

© 2020 by Trademark. Registered Logo.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Twitter Icon